POURQUOI CE BLOG ?

femme visage bandé

17 ans avec un pervers narcissique.
17 années de mariage. De séparation. De divorce. De procédures.
17 années, et deux enfants à aimer, à aider, à encourager. Malgré une manipulation incessante. Malgré des menaces. Malgré l’emprise. Malgré la violence. Malgré la volonté manifeste de les éloigner de moi. De me les retirer. Complètement.

La peur, le doute, les questionnements, les interrogations, le manque de confiance en soi, le manque de confiance en l’entourage. La honte. La paralysie des mouvements. La paralysie de la pensée. Le vide. Le trop de confiance accordée à ceux que je pensais professionnels. À la justice.
Les labyrinthes des tribunaux, des juridictions.
Le regard du flic qui reçoit un dépôt de plainte en pensant qu’on n’exagère. Et celui qui comprend ; et le dit.

La volonté de se dire, chaque jour : « Ce n’est pas possible. Il n’est pas comme ça. » Jusqu’au jour où j’ai dû admettre que, si, Il est comme ça.

Les lectures, les reportages, les rencontres.

L’angoisse latente.

Les jours passés à attendre un message, en tremblant. Ou à attendre une réponse qui ne vient jamais. À poser une question. À se faire insulter sans comprendre pourquoi. À appeler un avocat. À entendre « Ce n’est pas si grave ». À vouloir lutter. À devoir se battre. À être écrasée.

Les nuits blanches. La somatisation. La perte des amis. L’éloignement. La perte de repères.
Les portes qu’il faut pousser pour obtenir une réponse, une aide, un réconfort.
Les oreilles qui se bouchent, croyant qu’on se plaint trop vite, trop facilement. Les yeux qui se ferment pour ne pas voir, par déni.

Parce qu’il est impossible de comprendre sans l’avoir vécu. 
Parce que pour en parler, pour agir, pour intervenir, il faut en être passé par là. 

Et puis ce matin plus ensoleillé qu’un autre. Je me réveille.
Il est allé trop loin.
Quoi qu’il m’en coûte encore, il ne m’aura pas. Ni moi, ni ma peau, ni ce que je suis. Je ne deviendrai pas ce qu’il a voulu faire de moi. Je ne suis pas folle. Je ne suis pas malade. Je ne suis pas incompétente. Je ne suis pas nulle.
Il ne m’aura pas. Ni moi, ni nos enfants.
Nous ne serons plus ses victimes, ses proies directes ou indirectes.
Il a commencé à perdre ; à tout perdre, au moment où l’emprise a disparu.

Il ne doit pas être le seul.
Les pervers narcissiques, les manipulateurs, tous ceux qui pratiquent le harcèlement doivent être connus, dénoncés. Leurs méthodes doivent être explicitées. Leurs comportements dévoilés. Les conséquences de leurs actes mis en lumière.
Les victimes doivent être aidées, protégées.
L’information doit circuler.

Nous avons tous une part de responsabilité en nous taisant, si nous pouvons parler, ou agir.

Je ne le laisserai pas faire. Je ne les laisserai pas faire.

Ce blog, et la page FACEBOOK, sont nés d’un cri de révolte tout autant que de la volonté de soutenir, d’informer, d’accompagner les victimes, les futures victimes, et leur entourage. Donner, rendre à la parole à ceux qui ont été plongés dans le silence. Soutenir ceux qui ont besoin d’aide, ceux qui veulent agir, ceux qui veulent s’en sortir.
Informer, chacun, des risques, des dangers, des évolutions parfois dramatiques liées au harcèlement et à la manipulation.

Être là, pour qui en a le souhait ou la nécessité.

Vous pouvez me contacter à cette adresse : harcelement.moral@yahoo.fr
Je vous apporterai toute mon écoute et mon soutien.

 

 

Mon parcours pro : 
DEA Droit Privé  – Licence de Psychologie
Coaching et Accompagnement auprès d’adultes et d’adolescents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s