FRED ET MARIE, LE SPOT QUI DÉNONCE LES PERVERS NARCISSIQUES

C’est l’histoire de Fred et Marie. Elle était belle, l’histoire. « Mon Fred », « Ma Marie », tout ça. Et puis un très sale truc les a rongés, tous les trois, Fred, Marie et l’histoire. Jusqu’à ce que tout vire au cauchemar. Le très sale truc, c’est que Fred est devenu le propriétaire de Marie, de sa vie, de son corps, de son apparence, de ses mots, de ses goûts. Il a fini par tout imposer, tout décider, tout contrôler. Le comportement typique d’un « pervers narcissique« , pour reprendre l’expression en vogue.

La Belgique pionnière

Avec « Fred et Marie », la Belgique francophone est pionnière dans le genre. « Nous sommes les premiers à avoir abordé la violence psychologique, souligne Alexandra Adriaenssens. On avait regardé ce qui se faisait déjà, dans d’autres pays, histoire de ne pas réinventer la poudre. C’est là qu’on a constaté qu’en matière de lutte contre la violence conjugale, les autres n’abordaient que les coups.

Avec « Fred et Marie », on montre une violence beaucoup plus insidieuse, beaucoup plus perverse, où on entend assez peu de cris en fait. On met en évidence le rapport de domination qu’entretient l’auteur avec la victime ».

La campagne « Fred et Marie » a été menée par la Direction de l’Egalité des Chances en 2011 et 2012.
www.fredetmarie.be

474 commentaires

  1. J’ai vécu 5 ans avec un pervers narcissique, qui me rabaissait continuellement, se couvrait d’éloges, me disait à quel point j’étais merdique comparée à lui. Il a tenté de m’éloigner de tous mes amis, en inventant des choses pour me monter contre eux. Il a essayé de me séparer de ma famille et me convaincant que mes parents ne m’avaient jamais aimée. Il m’humiliait publiquement en inventant des histoires ou en révélant des détails intimes gênant. Il mentait comme il respirait, me trompait, m’a refilé des MST en me convaincant que celles-ci venaient de moi (moi qui avait eu une seule relation avant lui). Il me frappait, me violentait, me violait… Pas physiquement, il n’usait pas de la force pour cela mais de la manipulation psychologique à coup de menaces et humiliations. J’ai réussi à ne pas retomber dans ses bras après une énième rupture, car j’avais rencontré quelqu’un d’autre. Depuis, toute vie amoureuse avec un homme m’est totalement impossible. Je hais les hommes plus que tout, ils me dégoutent, je ne veux plus en entendre parler. J’étais bisexuelle, mais suite à cela, je suis devenue totalement lesbienne. Merci de ne pas me juger, je vous fais juste part de mon expérience et de ce que ça a changé pour moi.

  2. Un beau spot publicitaire très proche de la réalité. Il ne reste plus qu’à attendre que la justice se décide à bouger contre ce genre de violences car ce n’est pas du tout le cas en ce moment. C’est une honte ce genre de pervers à tous les droit et la justice ne fait strictement rien! (Je parle en connaissance de cause)

  3. Bonjour,
    Je me reconnais également dans cette vidéo. J’ai été en couple avec un pervers narcissique pendant un an et demi. C’était la première fois que je tombais amoureuse, j’étais folle de lui. C’était pas aussi violent que dans la vidéo, mais plutôt comme des petites « pics » constantes, et ça a empiré, il m’obligeait à porter du vernis de telle ou telle couleur et aussi, choisissait mes habits pour sortir, j’essayais de m’imposer, mais si j’allais contre son sens, il me faisait la gueule et m’ignorait totalement. Il m’appelait lorsque je sortais avec mes amis pour savoir combien de verres j’avais bu, et il fouillait mon compte facebook, il n’a jamais voulu rencontrer mes amis parce que « ils n’en valaient pas la peine et que lui seul avec de vrais amis ».
    Je me souviens très bien de scènes, par exemple lors de repas de famille, il était très sympa devant mes oncles et tantes, et venait me parler dans l’oreille pour me dire « mets bien ta mèche, croise pas tes jambes », ma famille pensait alors à un geste de tendresse qui n’était qu’une torture pour moi, puisque j’essayais de garder la face devant mes proches. J’ai beaucoup d’autres exemples en tête, comme un jour je suis venue chez lui pour un repas avec des amis, j’avais voulu me faire jolie pour l’occasion et surtout pour lui, et sa réaction a été de me traiter de « pute » et de penser que je veuille plaire à tous les mecs dans la rue. Il a même exigé que je me change pour mettre des habits de sa mère. Chose que je n’ai pas faite. Ensuite, nos amis son arrivé et il a complétement changé d’attitude avec moi devant les invités (pour info, je portais une simple robe en lin, en été, qui n’était même pas décolletée et qui arrivait au genou). Pendant notre relation, nous avons eu beaucoup de conflits puisque j’essayais de lui faire face à chaque fois, mais j’étais trop amoureuse et aveuglée, il faut le dire.
    Je me souviens aussi d’une fois, ou je rigolais avec un de ses amis, et il m’a reproché mon rire !! ça devenait vraiment extrême, je veux dire, il critiquait vraiment tout, jusqu’au son de mon rire!
    Ce que j’ai remarqué et qui m’a beaucoup étonné, c’est que c’est quelqu’un qui est très apprécié par ses amis, par beaucoup de personnes, et quand j’en parlais à des amis, certains m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu son comportement, et qu’ils pensaient que tout allait bien entre nous.
    C’est moi qui ai pris la décision de le quitter car je ne supportais plus du tout la situation. Il a essayait de me garder, puis finalement m’a dit qu’il ne m’aimait plus. Il m’a également proposé de s’arreter un an et puis de recommencer après que monsieur ait profiter avec d’autres filles. C’était textuellement sa conclusion de notre histoire. Je lui ai dis, que si ça se terminait, qu’il n’espérait pas me récupérer un jour.

    ça va bientôt faire 3 ans que c’est fini, et je n’ai jamais su retomber amoureuse. Je me demande si je ne devrais pas en parler avec quelqu’un. Je n’arrive pas du tout à faire confiance, et je me sens facilement inférieur face à un homme.

  4. bonjour je ne sais pas par ou commencer et j ai tellement subie depuis quelques mois avant de découvrir enfin ce qui m’arrivait , je ne suis restée que 10 mois avec lui mais je suis sortie de cette relation en fuyant avec une peur au ventre indescriptible, il m a piétinée dénigrée harcelée menacé souhaitait obtenir coute que coute mon anéantissement total et cela jusqu’au bout. j étais quasi morte et j ai failli vraiment y rester :
    en janvier dernier j ai commencé a sortir avec un homme un peu plus jeune que moi,le connaissant depuis quelques années car c ‘était mon courtier immobilier, au début ça été le prince charmant l homme parfait trop beau pour être vrai c été tu es belle parfaite géniale MON AME SŒUR très vite au bout d un mois il m a sorti que j étais sa femme LA femme celle avec qui il voulait se marier et vite et surtout avoir un enfant, lui qui n en a jamais voulu avec son ex restée avec lui 9 ans, aujourd’hui avec le recul je me rends compte que je lui ai donné les billes pour qu il trouve MA FAILLE, celle de l envie d avoir une famille, et il a utilisé ce reve pour m’atteindre et me tenir, très vite il m a utilisé et a tout fait pour que j emménage avec lui dans une situation très compliquée sachant qu’à l’époque ou on a commencé à sortir ensemble je cherchais un travail et j ai commencé à travailler pile au moment où j ai emménage chez lui commence alors petit à petit et avec tant de finesse un dénigrement de plus en fort des contradictions, il disait qu il m aimait mais ses actes ne montraient que le fait q il voulait me contrôler me soumettre me guider finement vers tout ce qu’il voulait, il a tout essayé à commencer par m dire q j ai changé et q c mon travail qui en était la cause q il fallait q j change de travail même moins payé parcequ il était sûr que ça me rendrait plus heureuse et tant de manipulations indescriptibles c’est pour ton bien, il ne voulait m accorder que des droits qu il jugeait lui meme bons commence alors les insultes, t a changée, c’est quoi ce rouge à levres rouge petasse, t es une incapable, t es toujours fatiguée apres le travail vieille merde, t es une vielle comme ça avec ton plaid sur le canapé parce que car j avais froid dans ma maison mal isolée avec un chauffage pourri et que lui ne voulait pas tourner le chauffage assez pour que je me sente bien prétextant qu’il faisait assez chaud, et le doute s’installe en vous j en ai la chair de poule rien que d en parler , la folie peu à peu vous envahi vous vous dites mais j étais bien dans mon appartement et le chauffage qui était dedans vous vous dites que c’est de votre faute s’il vous traite ainsi vous n’etes pas assez à la hauteur , il exigeait de me faire faire le ménage le matin le soir et haïssait le fait que je ne savais pas cuisiner alors que oui se vantait comme un paon dès qu’il faisait un plat et j m tapais bien sur toutes les autres corvées mais il n’était jamais satisfait, en plus il avait une chienne hyperactive qui souffre du syndrome HSHA qui était redoutable qui m’a mangé des sacs à main détruit tant de choses manger mes sous vêtements … me poussant à ne plus meme m’acheter de la lingerie chere ni de sacs à main chers car tot ou tard une seconde d’inattention et j perdais des centaines d’euros et à chaque fois c’était de ma faute , il me disait tu sais meme pas mettre ton sac en hauteur
    Devant mes réponses un peu rebelles du style mais j ai 32 ans et j n ai jamais pensé à planquer mon sac chez moi et que je ne me sentais pas chez moi tout court , il revenait à la charge et avec des arguments toujours des mots des mots si blessants me poussant à la folie je dépérissais ne comprenait plus rien à ce qu’il m’arrivait et j n en parlais à personne …
    Commence alors les mots tu fous rien t es bonne à rien toi tu seras capable de t occuper d un enfant ? t es incapable d t occuper d un chien . ayant eu besoin de justificatif de domicile pour notamment assurer ma moto il a tout fait pour que je ne sois pas sur le bail de sa maison il a tout fait pour éviter que je ne remplace le nom de son ex dessus prétextant au départ que j n étais pas bankable car en période d’essai alors que je gagnais 3 fois le loyer, ou encore qu on risquait la résiliation du bail alors que c est faux et puis même sa maison était si pourrie si sale me dégoutait avec des mansardes dans lesquelles j m tapais tout le temps la tête un escalier tant mal fait que je suis tombée et q j m suis cassée la figure mais ca lui faisait tant de bien de me voir souffrir , il y a deux semaines j m suis rendue a l agence immobilière et cela n m a pas étonnée que le mec de l’agence me dise q il avait rappele mon ex depuis longtemps pour qu il transmette mon dossier pour refaire le bail bien entendu il a caché ca et n’a jamais rappelé ni transmis le dossier , j ai réussi à avoir un bail de sous location de sa part ça m a pris tant d énergie à essayer d l convaincre mais il est si monstrueux ce genre de personnes retourne la situation contre vous tout le temps avec des réponses des phrases contradictoires illogiques un CAUCHEMARD il a m a poussé à BOUT failli me rendre folle et je me suis éteinte a force d insultes que si j payais pas les diners j étais une michetonneuse que j était une pute une conne que j étais impolie et que sa famille ont vu qui j étais vraiment son expression était « va falloir que tu montres patte blanche » je lutte pour te garder car tout le monde me demande de te gicler … une moins que rien tu es et sournoisement j ai basculé dans la dépression perdue toute mon énergie perdu mon sourire ma vitalité ma vie et il jouait toujours le genre c pour ton bien
    j m suis fait volée ma moto et j m suis rendue compte dans la foulée que mon assurance m avait résiliée a cause du justificatif de domicile manquant car j lui ai couru après un mois entier pour q enfin il me donne une attestation d hébergement mais c été trop tard et le courrier d assurance de résiliation était déjà parti et perdu en route car on ne retrouvait pas mon adresse bien sur il a retourné la situation contre moi des phases du genre t es une incapable t a pas pu prendre 5 min pour écrire cette attestation et m la faire signer ?? sachant que lui n a pas hésité a aller se porter caution solidaire pour l appart de son ex q il manipule a sa guise et q il garde sous sa coupe par des mails des sms incessants avec toujours des excuses du genre on doit régler ça ou ça jusq au bout il s est foutu de moi je me dis s il n a jamais lâché son ex c est qu il me lâchera jamais et c est le cas jusqu’ a aujourd’hui
    il a monté les gens contre moi et c était si facile car devant eux c été le prince charmant et dans leur dos il n a arrêtait pas d m pousser au suicide à me faire mal réagir moi qui haissait la violence j ressentais de plus en plus le besoin de l’attaquer avec une giffle ou meme lui rentrant dedans de toute mes forces tellement il m a rabaissée, il avait la haine j m suis rendu compte que son passé n était pas clair que c’était un magouilleur alors qu il ne cessait de parler de principes et de valeurs disant que les miens étaient à chier il s est meme moqué de moi quand j ai refusé de mentir a la déposition du vol de ma moto en disant que j étais bete et q il allait me dire quoi dire un carjacking svp alors qu’on m’avait pickpoketé mes cles … q il mentait sur son salaire (je me suis rendue compte que je gagnais le double de lui ) et que j n »tais qu une carte bleue bonne qu a payer les factures et à fermer ma gueule si j la ramenée…
    il me disait mon amour j attend la vente de mon appartement pour avoir des sous et t offrir la bague que tu MERITES en me faisant patienter en cherchant le livret de mariage a la mairie …
    j ai attendu mais il esquivait j m suis rendu compte q c été un radin q il voulait acheter le minimum et que devant les gens il s habillait biensur q en costard cher montre de marque … alors qu il ressentait le premier q il avait un boulot et un salaire de merde
    et j ai eu une bague oui d une marque q j n citerais pas ça lui a couté 400 eur et il avait utilisé sa soeur qui travaille dans la société de bijouterie pour avoir un rabais, ce jour là la claque a été si dure et ce n étais parce que je suis matérialiste comme il a insisté à dire devant tout son entourage sachant que je ne portais jamais de bijoux alors que j en avais les moyens mais il me semblait que la bague de mariage que je méritais c étais surement pas ça , et le contexte était effrayant , je lui offrais des cadeaux très chers boutons de manchettes chemises de marque … une semaine avant son anniversaire il a dit que lui préférait dire ce q il voulait comme cadeau comme ça pas de risque q il soit decu et la a ma question tu veux quoi mon amour comme cadeau il a insinué qu il a toujours rêvé d avoir la hublot de maradona une montre a 10 milles eur oui svp entre temps il n a pas hésité à offrir sa bague dans son paquet il a posé sur la table et m a dit tiens tu voulais une bague voilà c était plus une bague pour moi symbole de l amour mais une BALLE recue en plain coeur, j ai eclaté en sanglot en répondant q j n été pas sa pute matérialiste q il s garderait sa bague il a très mal pris recommence alors le cauchemar il n arrêtait pas de jouer le chaud le froid j veux un enfant de toi je t aime a la folie JAMAIS je te quitterais et moi je sombrais car je voyais dans ses actes q il s foutait tout simplement de moi
    et je suis tombée enceinte et là mon cauchemar a empiré car jamais soutenue même pour une migraine alors que je l ai tant soutenu quand il a été malade et opéré. un jour il le voulait de l’enfant un jour non car j été une pute alcoolique et droguée je vous laisse imaginer qui est le vrai alcoolique et drogué dans l histoire dès le départ je lui ai dit q il fallait q j avorte tôt car après j n pourrais pas mais il a continué a jouer il l a même annoncé à ses proches familles , il manipulait tout le monde et moi j mourrais a petit feu car ses actes toujours ses actes montraient a quel point il voulait m écraser me piétiner me dénigrer jusq a ce q un jour ou il m a traité de tous les noms pour me dire q il me quittait et q il refusait d avoir un enfant avec une mauvaise mère pareille une pute pareille oubliant que la veille encore c’était encore je t aime pardon je ne te quitterais jamais et oublié tout ce qu’il m a fait enduré dès qu’il a su pour la grossesse il m avait emmené au parc Astérix pour surement essayer d m faire faire une fausse couche et il conduisait comme un fou avec moi en moto, il m a même jeté au milieu de nulle part un soir après minuit enceinte sortant d un diner avec son frère et sa belle sœur ou il m avait encore poussée à bout et moi trop bête j tombais dans ses pièges. après m avoir quittee il a commencé les menaces chantages pour me faire avorter et devant mon insistance que je voulais l enfant désiré car il savait q j avais arrêté la pilule et que je ne réalisais pas encore le monstre qu’il était: il m a menacé de me foutre dehors tous les jours il me harcelait me disait q il allait se tuer si j n avortais pas et q mon enfant sera abandonné non reconnu et apres revenu pour me dire q il ferait tout pour m l enlever et il a retourné tout le monde contre moi sauf ma famille mes amis qui me connaissent qui ont vu q j n été plus pareil q j n parlais pas q j ai changé triste en dépression croyant a burn out de mon boulot ou j étais en période d essai , j étais au bout du gouffre j n avais pas annoncé ma grosse q a très peu d personne et pas a ma famille au travail … et quand je résistais il disait que c été lui le problème et qu il le savait TOUS LES MOYENS étaient bon pour arriver à ce qu’il voulait
    avorter n a pas suffit il voulait coute que coute me faire du mal m accusait de vol me dire q il faisait des mains courantes jusq a un jour ou j l ai surpris entrain d changer la serrure de la maison alors que mes affaires mon chiot et les affaires de ma mère agée de passage pour me soutenir était dedans il a joué la comédie devant ma mère disant q j avais un problème psychiatrique et il est expert en langue de molière j ai essayé d me retourner en vain vers ses proches qui m avaient félicité même de ma grossesse mais il avait retourné TOUT le monde contre moi et c était facile car j avais quelques fois réagi a sa violence sournoise devant eux et j étais cataloguée comme folle impolie et même alcoolique un ENFER de savoir que cette personne manipule tout le monde et q il n aime PERSONNE même pas sa propre mère frère soeur q il utilisait sans scrupules il fouillait leurs poubelles car voulait tout savoir et qu il se foutait de la gueule même de son frère et de la femme q il avait épousé jaloux de son salaire ses études et le salaire de sa femme qu’il cataloguait d intégriste même sa nièce il disait dans leur dos qu’elle est une sociopathe.
    j ai porté plainte car il m a soutiré de l argent sous la menace j ai découvert q il avait utilisait mon rib perso pour des prélèvements et des contrats qu’il ouvrait à son nom et que depuis le début il mentait manipulait TOUT le monde pour arriver à ses fins
    sans le soutien de ma famille de mes amis je ne sais pas comment j aurais pu survire, dans la foulée de l avortement j ai adopté un chiot qui m a quasiment sauvée la vie et jusq a aujourd’hui il m envoi des mails après q j ai changé de numéros cherche à me contacter avec des phrases contradictoires du genre regret excuses et quand il a compris que je le poursuivrais au pénal il a tout joué même le mec qui regrette … aujourd’hui je ne crois plus un traitre mot de ce qu’il dit c est un menteur pathologique MACHIAVELIQUE à un point que je ne veux plus jamais affaire a lui et j en ai plus rien a cirer q il manipule ses propres amis familles ex … je veux juste survivre après ce qu’il m a fait et il m a fait tant de choses j ai fui sa maison loué un appart cachée mon adresse changé de numéros , je m balade avec une bombe a gaz j m retourne tout le temps par peur q il me fasse du mal car il sait q j ai des preuves tangibles
    aujourd’hui j essaie de me reconstruire auprès de mes amis retrouvés ma famille mais m avoir obligé a avorter me reste au travers de la gorge et j ai soif d un peu de justice même si ca va etre dur qu’il soit condamné , car pour me contrer il n a trouvé que de porter plainte de vols biensur apres mon départ de la maison alors qu il avait pris toutes ses affaires auquel il tenait et q il m a meme cassé des biens à moi volé des trucs dont la bague de mon ex fiancé .. je viens je suis crevée lessivée sous le choc traumatisée j ‘ai perdu beaucoup de poids j n ai jamais été aussi maigre de toute ma vie plus envie de rien mais je suis tellement FIERE de moi que ce mec ne m a pas poussé au suicide car c est ce qu il voulait me faire du mal je suis fière de ne pas être tombee dans l alcool ni la drogue ni les médicaments je me raccroche a ma chienne substitut de mon bébé perdu à mes amis ma mère ma soeur ceux dont je n ai pas de mots pour remercier car ils m ont sauvé la vie… je sais qu il est malade et depuis son enfance surement mais on ne peut pas se taire devant autant de perversion gratuite
    je lutte tous les jours pour reconstruire ma vie car je n arrive pas a m concentrer au travail et que je dois gérer tant de choses mon déménagement express, mes changements de mots de passes trouver le bon psy le bon avocat le bon groupe de soutien TOUT ce q il faut pour m en sortir
    L’instinct de survie que j’ai eu à un moment quand j ai enfin compris qui il était et ce qu il voulait me faire a été plus fort que tout plus fort que les insultes la honte que j éprouvais vis à vis du fait que j étais bête d n pas voir que mon seul problème ces derniers mois c était lui , il a bien sur repris contact très vite avec son ex q il méprise et q il a cassé tant de fois mais devant elle toujours le même jeu degeulasse qui me donne envie de vomir
    j n sais pas par quoi terminer ce post car ce n est que le début d une bataille judiciaire et à 32 ans c dur de se dire q on a pas vu à quel point il est MONSTRUEUX malgré les expériences qu on a eu
    merci de m avoir lu merci pour ce forum ou on peut enfin dire la vérité et qu on nous traite pas de fou de menteur de salope et j en passe
    je suis sur paris et j ai l envie de rencontrer des femmes qui ont subis ce que j ai subi pour se livrer car ça m a tellement aidée de pleurer de raconter enfin à mes proches le CALVAIRE macabre que j ai subi
    merci à toutes

  5. Bonsoir, j’ai déjà laissé des commentaires ici mais j’y reviens immanquablement pourquoi ?

    Car j’ai vécu ceci mais dans mon cas ce fut le fait de mes parents et que ce soir j’en suis triste, pour une fois j’ai peut être juste envie d’en parler.

    Pour un adulte c’est déjà destructeur et dure à vivre, pour un enfant, c’est laisser des séquelles à vie. Une incapacité à s’intégrer correctement dans la société et même si au jour d’aujourd’hui je leur ai pardonné leur perversion, être  » inadapté  » me rend triste.

    Ne pas pouvoir garder un travail car ne supportant pas l’autorité, ne pas pouvoir construire une relation stable car incapable de montrer mes sentiments, car étant terrorisé par l’amour d’une femme, paradoxale pour un hétéro que d’avoir une peur panique du sexe qui l’attire. Parce que ne me sentant nul part chez moi j’ai donc longtemps fuis, mes problèmes, mes démons, ma vie, je mettais le plus de distance possible entre eux et moi mais immanquablement ils m’ont suivis.

    Rêver d’être père mais avoir cette peur panique de reproduire tout ça car je le sais, je peux être violent psychologiquement et colérique et malgré tout mes efforts et toute ma volonté je n’arrive pas à me maîtriser par moment. Cette hyper sensibilité que je ne supporte que difficilement mais qui me définit. Ce fait de ne jamais avoir eu de rapport sexuel, dans une société ou être un tombeur est pour un homme un consécration, n’est pour moi qu’une incapacité, une source de honte. J’ai parfois l’impression d’être fou, d’être un problème, qu’effectivement le problème n’est ps le monde qui m’entoure mais moi, moi qui ne sait pas vivre tout simplement. En intellectualisant tout ça je sais bien que ce n’est pas vrai ou peut être que j’essaye juste de m’en persuader ?

    J’ai tenter de comprendre comment on peut faire ça à un enfant, quelle haine peut poussez un parent à détruire une être innocent à ce point mais je n’ai jamais trouver la réponse.
    Comment pouvoir se construire et évoluer normalement quand vous êtes nier en tant qu’être humain  » que vous n’êtes bon à rien « ,  » décevant « ,  » une erreur non désirée  » comment se construire tout simplement ? On ne peut pas je pense, ça laisse en vous une fracture, une pièce manquante qui manquera à jamais. Je n’ai, que très peu de souvenir de mon enfance et de mon adolescence, tout a été profondément enfuit pour que je puisse survivre, mon esprit a tenter de s’en sortir ainsi. Tout souvenir s’efface automatiquement au fur et à mesure même des choses d’il y a 5 ans, je suis incapables de correctement les situer dans le temps, d’être réellement précis, tout comme il m’est impossible de me projeter dans l’avenir. Prévoir quelque choses 1 mois à l’avance, non, je n’y arrive pas, tout est noir, je me contente d’un peut être, un on verra et le jour J je ne suis pas de la partie.
    Tourner la page , oublier ? Oui mais comment rentrer dans le rang ? comment apprendre avec 30 ans de retard, seul, sans repères, ce qu’un enfant de 5 ans sait on ne le sait pas avec 25 ans de plus…

    Ce qui me rend triste à vrai dire c’est que je ne peux me mentir à moi même et que je sais que porter un masque pour jouer à la normalité ne fait pas de moi quelqu’un d’épanouie. Ce qui me blesse c’est que je ressens au fond de moi cette fracture, que mon entourage ne peux comprendre, que j’en aie honte, sans raisons valables à part ce qu’on m’a enseigner, avoir peur et avoir honte et que j’ai beau falsifier mes sentiments aux yeux des autres, ce n’est pas ce que je suis et que malheureusement même avec de l’aide je n’arrive pas à être autre chose.

    Et ils ont été bons acteurs car quand il y a moins d’un ans j’ai voulut en parler à de la famille, je n’étais qu’ingratitude, un affabulateur, à leurs yeux un fils indigne, un enfoiré.

    J’ai même honte d’avoir écrit tout ceci car chez moi « on ne se plaint pas, on ne pleure pas, on ne se fait pas aider, c’est un signe de faiblesse « . À part un psy (et encore je ne me suis jamais réellement livré à lui) personne n’a jamais su tout ceci, car se livrer c’est donner la possibilité à autrui de vous détruire., Mais ici c’est plus simple, nous sommes tous anonyme, on ne sait pas qui je suis, on ne me regarde pas. Et ils ont été bons acteurs car quand il y a moins d’un ans j’ai voulut en parler à de la famille, je n’étais qu’ingratitude, un affabulateur, à leurs yeux un fils indigne, un enfoiré.

    Par pitié si dans votre entourage vous voyez des choses qui vous choque mêlez vous en, tant pis pour le qu’en dira t on, tant pis pour la tranquillité d’esprit, tant pis pour les amitiés. Je me rappelle de rare réflexion dans mon enfance de la part de leurs amis mais personne ne m’a aider, il a fallut se taire et encaisser. Mais au finale les séquelles sont bel et bien là, donc svp ne fermez pas les yeux, si il le faut appelez les services sociaux. Tant pis pour vos amis, vos cousins, vos frères ou sœurs, aucun enfant ne mérite ça, aucun enfant ne mérite de grandir sans innocence au contraire on se doit de la préserver le plus longtemps possible.

    Désolé de vous avoir peut être embêté avec tout ceci et merci à ceux qui auront pris le temps de me lire.

    1. Steph, Ne vous excusez pas pour vous être exprimé, pour ma part je vous en remercie. Je pense en partie être en mesure de vous comprendre, car j’ai subi une grand-mère ainsi. Cela peut paraitre dérisoire, mais elle a réussi à détruire toute la famille, et à isoler chacune de ses victimes qui n’en parlaient du coup jamais entre elles, ou bien restaient superficielles. Elle nous a tous détruits, excepté mon père à qui elle voue une admiration sans bornes. C’est pour nous très difficile, car il la protège. Savoir que la figure protectrice du foyer vous abandonne sciemment à votre bourreau et vous interdit de vous plaindre de celui-ci n’est pas évident non plus pour se construire.

      Comme vous dites, elle m’a rapidement ôté toute innocence et a instauré en moi des schémas de pensée et des angoisses qui me poursuivent encore adulte. Elle nous a harcelés, humiliés, manipulés et détruits, depuis ses frères et soeurs jusqu’à ses petits enfants, en passant par son mari et ses beaux-enfants.

      Malheureusement, mon grand-père est trop gentil et pas assez « intellectuel » pour prendre ce recul. Il a besoin d’elle, ne l’écoute plus parler. Pour le voir lui je dois la subir, et silencieusement car je ne peux éclater devant mon père ni mon grand-père, et elle est si bonne manipulatrice que je passerais pour son bourreau, comme cela s’est produit toutes les fois que je (et d’autres) l’ai tenté.

      J’encourage votre exhortation à dénoncer ces comportements destructeurs pour les enfants, déjà parce que ma grand-mère va fêter ses quatre-vingt ans en toute impunité et que tout ce que j’aurai pu lui faire subir c’est une remarque de temps en temps et passer seule les fêtes.

      Je vous souhaite du courage pour surmonter ceci, et de continuer à vous battre pour vous-même et pour construire une vie que vous méritez. Je ne doute pas que ce soit possible.

  6. et les femmes possessives et manipulatrices? bien évidemment on n’en parle pas…..toutes les femmes sont des modèles universelles de bienséance c’est bien connu 😀 décidemment, on n’en a pas fini avec la propagande féministe. A toutes ces têtes bien pensantes, pourquoi s’arréter à la propagande, passer de la parole à l’acte, puisque vous vous battez pour faire de l’homme un animal domestique pourquoi ne pas suggérer de le mettre en laisse?

    1. Pour ces hommes ci (PN) plutôt que de les mettre en laisse, je préconiserais une balle dans la tête mais il parait que mes réactions sont parfois trop extrêmes.

      1. que dieu s’il existe vous entende, parceque les PN ne méritent pas de vivre et une balle c ets un cadeau , moi j aurais tant aimer torturer avant d achever

  7. l’amour n existe pas en tout cas pas celui qu on nous vende partout en tube
    je ne crois plus en rien mais steph tu es un homme ou une femme car tu parles d horloges biologique 🙂 pour ma part ce matin eclat de sanglot chez moi un rien me plonge dans le désespoir de ce qu on m a fait je me traine jusq a mon taff en jouant avec le feu sur le periph avec mon scoot peut etre que j espere enfin voir cette voiture qui déboîtera et qui au moins permettra a des gens de profiter de mes organes que cela servent à ceux qui se raccrochent à la vie
    arrivée au boulot , j entend ma collègue parler de ses envies de clementines (elle est enceinte) je l ai appris en revenant de mon arret maladie suite à mon avortement une super journée qui commence eclat en sanglot j ai couru pour me cacher dans les toilettes et une collègue m a suivi et j ai fini a l infirmerie en salle de repos super matinée de travail avec des yeux gonflées et mes collegues qui ne savent plus quoi dire
    quant à mon chef il m a dit ca va ? j ai repondu que chaque fois que qqun me dit ca ca me rappelle que ca ne va pas ; et sur un ton de rigolade j ai balancé mais foutez moi la paix parceque ca va pas du tout

    quand tu parles steph de l amour j m rappelle moi meme mais pour la premiere fois de ma vie je ne crois plus a ca je pense q il vaut mieux etre avec qqun par habitude pour les enfants pour le vecu mais le genre de phrase de on s aime en quelques je n y crois plus
    quelque chose s est cassée en moi et qui va aimer un objet cassé dans cette société ?

    1. Je suis un homme mais je ne veux pas d’enfant après 40 ans. Mes parents m’ont eu tard et je pense que le fossé générationnel est trop grand pour comprendre une nouvelle génération. C’est pour ça que je parle d’horloge biologique, tel une femme je l’envisage jusqu’à 40 ans.

  8. Je ne suis pas l’épouse d’un pervers narcissique. Mais la fille de ce géniteur. Les dégâts sont très présents, et le soutien peut présent. Car il est plus facile de voir un hématome que de voir la violence psychologique. Battez vous! On peut s’en sortir. Même quand tout le monde vous ferme les portes, même quand la précarité est la clef de la liberté, même quand c’est votre père, même quand c’est le premier amour de votre vie. Il m’a fallu des longues thérapies pour essayer de comprendre qu’on ne peut rien faire pour essayer de changer l’autre. Et que malheureusement, mon père était conscient du mal qu’il a fait ou fait encore.
    Et à toutes les mamans qui n’osent pas partir pour leurs enfants, vous savez on dit que les enfants comprennent beaucoup de choses. Pour ma part, je comprenais que mon père n’avait aucun respect pour les femmes. Et pire, cela m’a donné une mauvaise image de la femme en me disant si il est comme sa c’est que nous les femmes ont mérite ça. Alors essayez de parler avec vos enfants, et partez. Dans ma situation, une fois l’adolescence passée, cette violence psychologique a été présente sur ses enfants et a augmenté vis à vis de ma mère.
    Aujourd’hui j’essaye de ne plus avoir de colère, et ma plus belle vengeance sera de réussir ma vie.
    Courage à toutes ! Merci pour ce film qui mériterait d’être publié à télévision ! partout.

  9. J’ai subi un père comme ça. Ma mère a brillamment lutté pour nous protéger, mon frère et moi. Pour que nous conservions des moments de joie. Mais au final, nous n’avons connu qu’un couple peu aimant, qui se disputait tout le temps…
    Elle a fini par le quitter… le jour où elle a appris qu’elle avait un cancer, et où elle a réalisé que pour rester en vie, il fallait que toutes ses forces ne soient plus consacrées qu’à se battre contre la maladie. J’ai 29 ans aujourd’hui, et ça fait seulement quelques mois que ma mère a compris qu’elle aurait du quitter mon père beaucoup plus tôt, pour notre bien à tous.
    Alors elle n’a pas été la victime de la vidéo, soumise, silencieuse. Elle a lutté pendant 20 ans. Elle savait à qui (à quoi) elle avait affaire. Et pourtant, elle a attendu 20 ans et un cancer.
    Même lorsqu’on croit rester fort, même quand on pense garder un certain contrôle sur la situation… Le résultat est là.
    Et moi, aujourd’hui, je reproduis le schéma, comme on dit. Alors je lutte. Je ne suis pas la victime silencieuse et soumise. Alors je me dis que je ne suis pas victime. Mais je me pose beaucoup de questions… Maintenant que j’ai un fils, ai-je envie qu’il grandisse dans ces mêmes conditions ?
    J’espère que je trouverai la réponse avant… avant 20 ans et un cancer…

    1. J’ai le même genre de père, et ma mère a essayé de le quitter il y a trois mois, mais mon père s’est fait pardonné le mois dernier. Moi pendant ce temps je me suis trouvée un travail et réfugiée en Angleterre, pour ne pas avoir à craindre d’avoir mon père qui frappa à la porte. Après toute l’aversion que j’ai, après avoir été appellée faible, pigeonne et sans talent, mais qu’il était pas si mauvais comme père parce qu’il me laissait vivre sous son toit, et que malgré ses hurlements et qu’il me fasse peur, il m’aimait et que tout ca c’était « pour mon bien ».
      Et même si je ne reproduis pas le schéma maternel, mon père a bien endommagé mon estime de moi-même et j’ai des moments où j’ai du mal à rebondir sur mes pieds et je peux pas demander à l’aide. Sûrement parce que ma mère ne pouvait pas elle non plus.
      Enfin tout ca pour dire, c’est affolant combien d’enfants comme on l’a été ont vécu, vivent, et vivront ca dans leur vie. C’est incroyablement triste et révoltant.

      1. J’ai lu ton message qui m’a beaucoup touchée et je pense que ta maman et toi devez agir pour votre sécurité.. même si toi tu n’es plus chez lui, tu t’es éloignée de ta peur.. mais qu’en surface.. ta mère est peut etre en danger, en tout cas malheureuse. Sans vouloir m’imiscer dans ta vie je pense que ton père devrait se faire aider a canaliser sa violence. Il risquerait d’aller trop loin et de commettre l’rréparable. Tu peux encore agir et réagir avant qu il ne soit trop tard. Et tu sentiras une vrzie libération crois moi… vous pourrez refaire votre vie

    2. Si tu peux, tu le quittes au plus vite. J,ai vécu 8 ans avec un mec comme celui-là. Il a fallu qu’il veuille rentrer sa maîtresse dans notre maison et que j’ai peur de perdre la tête pour que je parte.

    3. Votre témoignage est très touchant….. En lisant votre texte, je me dis aussi qu’a une certaine époque on ne quittait pas facilement le domicile familial…. Pour un peu tout ce que vous décrivez d’ailleurs…..
      Pour vous maintenant il n’est pas trop tard. Dans un couple il ne doit pas y avoir un dominant et un dominé, un couple c’est de l’amour et du partage…. partages a tout point de vue, et savoir écouter et comprendre sans contraindre l’autre…..
      Bon courage à vous. Vous vous posez déjà les bonnes questions, vous avez aussi les réponses…. alors…. à vous de jouer

  10. C’est bien que ce soit une première dans le genre mais je trouve que c’est à côté de la plaque. Pas convaincu. C’est de la violence psychologique trop évidente. Le ou la pervers narcissique, ça peut être exactement tout l’inverse. Là on a juste un gros cliché du mec méchant qui tient sa femme en laisse sans les coups. Juste un énième spot contre la violence. Pas contre le PN qui généralement est tout l’inverse, il fascine, il est gentil. UN pervers narcissique entraine son conjoint à faire ce qu’il ou elle ne veut pas faire, tout seul. C’est pas de la domination justement.

    1. Exact, je sais pas si c’est mal écrit ou juste mal joué, là la victime se rend compte que son mec a un souci, alors qu’il faudrait qu’elle soit en permanence partagée entre le fait que ce soit elle ou lui qui ait un souci.

    2. il faudrait faire un long métrage pour réussir à toucher du doigt la subtilité de ces tortures.. il s’agit là d’un court métrage qui se devait d’avoir un impact réel en un minimum de temps et aux vues des multiples réactions, quelles qu’elles soient, il a été efficace.

  11. « Ne pas réinventer la poudre », ça aurait pu, pour une fois, ne pas à nouveau tomber dans le cliché « monsieur = le méchant ». La dangereuse asymétrie qui est le fait des communications sur ces sujets doit cesser.

    1. l »homme en tant que « méchant » comme vous dites, représente simplement la majorité dans ce genre de cas, ce qui ne veut pas dire que le reste n’existe pas… on s’adresse rarement aux minorités lorsqu’on veut avoir un maximum d’impact mais ce message n’est fermé à personne pour autant : voyez le nombre de témoignages qui justement prouvent que certains s’y sont reconnus et précisent qu’eux sont des « maris de », des « enfants de » ou des « amis de » … le PN est pointé du doigt et ce message a été vu tant de fois qu’on peut au moins reconnaître qu’il a eu son effet.

      1. La majorité de ces cas ?! C’est vous qui le dite .. C’est pas parce que les hommes ne se plaignent pas en permanence qu’il sont moins victimes

  12. J’ai vécu avec une maman PN et vécu 7 ans avec un homme PN. Pourquoi aller voir ailleurs quand on ne connait que ça…. Il m’aura fallu l’aide d’un an pour quitter cet homme à cause de la peur, de la honte et de la culpabilité de s’être laisser faire et même de cautionner ce genre de comportement : mensonges, tromperie, trahison, vol, humiliations publiques et intimes.
    Je vis avec un homme qui est adorable, sain et pourtant je le fatigue car il ne comprend pas que mon passé refait surface : je suis méfiante, parano, susceptible, négative et le plus invivable j’ai toujours, tout le temps peur de tout à présent.
    Et pourtant on dit de moi que je suis une fille enjouée, forte et qui a du caractère.
    Personne n’est à l’abri malheureusement…
    Courage à toutes et tous (eh oui les hommes aussi en sont victimes mon père en est une)

  13. c’est vrai que ça manque un peu de réalisme après avoir vécus 3 ans avec un PN je peux vous dire que ce gars là est plutôt sympas les vrai PN sont comme des animaux sauvage qui ne lâche pas leurs proies avant de les avoir achevés. une pensée pour toutes celles et ceux qui ne s’en sorte pas aussi bien qui les personnes qui peuvent témoigner aujourd’hui.

  14. il n’y a pas que dans les couples que l’on peut être victime d’un pervers narcissique, dans un cercle familial également et ces pervers sont difficilement reconnus comme pervers par l’entourage, les amis, les connaissances….ils sont très prudents et très forts pour paraitre ceux qu’ils ne sont pas…

  15. Je suis venue sur site comme pour faire un « test » et voir si la personne que je fréquente depuis quelques mois est un PN. Ici je trouve le trait très fort , le personnage presque grossier. Et si je devais me fier à cette vidéo , l’homme que je fréquente serait un doux agneau comparé à celui qui figure ici.
    Mes doutes demeurent, mais je me suis forcée à laisser un commentaire car je trouve la représentation du PN peu fiable et alarmante. Sans tomber dans la paranoïa : et si des personnes cherchant à se rassurer sur leur conjoint choisissait de rester avec, après avoir visionné la vidéo avec comme sentiment « Que sur la vidéo c’est évident qu’il y a violence … dans mon cas c’est plus subtil , après tout je dois être simplement paranoïaque. » ?

    1. Je comprends vos interrogations, en même temps je pense que le but premier de ce petit film était surtout de forcer un peu le trait afin de rendre ce problème plus visible. Ensuite, il y aura forcément des degrés dans les réels comportements des PN. A mon sens le plus important, c’est que vous vous posiez déjà la question vis-à-vis de votre conjoint, en ce sens, le film a vous a permis de graduer votre ressenti par rapport à la situation que vous vivez. Et si je m’en réfère à vos propos en fin de votre texte, il me semble que vous pensez fréquenter une personne PN, mais que vous auriez voulu en voir la preuve à l’écran. Dans certains cas la paranoïa peut être salvatrice, alors je vous dirais de garder l’oeil ouvert sur vos questionnements sans pour autant en faire une fixation. Car certaines fois, il arrive que nos peurs nous poussent à avoir un comportement qui incite l’autre à faire ce que nous redoutons le plus. Enfin, si vous pouvez dialoguer avec votre partenaire, tenter d’aborder le sujet de manière détournée grâce à des magazines qui traiteraient du sujet, ce petit film qu’on vous aurait envoyé….bref essayez de voir quel est aussi son ressenti vis à vis de ce sujet et sans doute pourrez vous apaiser vos craintes ou bien alors trouver la preuve que vous chercher.
      Bien à vous,

      1. chercher le ressenti du PN ? c’est le meilleur moyen pour se faire manipuler à nouveau.. j’ai été convaincue pendant la majeur partie de ma vie que mon père n’était pas maltraitant, physiquement ou moralement, alors que l’évidence était là !
        tu peux avoir de multiples fractures, une dépression et une détresse profonde et des traumatismes terrifiants sans pour autant croire que ça n’est pas ça la vie ou que ça n’est pas normal…!
        Ne surtout pas demander son avis à un PN ou à un manipulateur si on veut s’en sortir !
        Faites vous confiance ! Vous n’avez besoin de personne pour ouvrir les yeux, vous avez déjà commencé puisque vous êtes ici !

    2. je dirais qu’à partir du moment où vous doutez sur le sujet, c’est que vous vous trouvez déjà dans une situation dont vous souffrez…
      il ne faut pas forcément qualifier l’autre de PN pour qu’il soit toxique et la vraie question est « êtes vous dans une relation qui vous convient réellement ? »
      sans être face à un PN, on peut, excusez moi des mots, être simplement face à un con et ce n’est souhaitable à personne non plus.
      vous n’avez pas besoin qu’on vous prouve qu’il est tel ou tel profil, si vous n’êtes pas heureuse, si vous ne vous retrouvez pas dans cette relation, alors il est temps que ça cesse car vous méritez certainement mieux.

      1. C’est autre vision que j’apprécie aussi, beaucoup plus radicale c’est sûr, mais sans doute que certaines situations demandent une réponse moins douce 😉 Souhaitons que GLB trouvent dans nos différents mots la force de combattre et soigner ses maux !!
        Je comprends votre vision surtout si l’un membre de votre famille est un PN, mais devant l’incertitude de GLB, j’avoue avoir cherché à l’aider plus dans le diagnostique de sa situation que dans une recherche de solution immédiate. Votre vision du « con » nous sort du doute et permet effectivement d’agir qu’il soit PN ou pas. Bravo !!
        Je vous rejoins sur l’anormalité d’une situation qui peut être vécue comme normale par la victime qui n’a connu que ça ou qui a fini par accepter sa situation comme étant normale car elle perdure dans le temps et que plus le temps passe et moins la victime se sent la force de réagir…je comprends tout à fait cela !! Parfois le cerveau nous fait oublier certaines choses que l’on ne vit plus…heureusement 🙂
        Merci pour cet échange 😉

    3. Très juste; au travail aussi. Ils sont partout.!!
      Soyez très vigilante! Les MPN ne sont pas tous violents physiquement. Il faut se méfier quand on a l’impression qu’il souffle le chaud et le froid. Il est fuyant. Il est généralement intelligent et il fait tout pour ne pas se faire prendre. Celles qui sont victimes de violences physiques peuvent se défendre relativement mieux que les autres, sous violences psychologiques. Le MPN se débrouille toujours pour lui faire douter de son analyse des faits. Ils sont redoutables!!

  16. dommage surtout qu’une fois encore, on réduit cette pathologie aux hommes…. Alors qu’elle ne se confine pas aux hommes, mais aussi aux femmes, bien plus qu’on ne le pense…. et je pourrai en parler bien bien bien longuement……

    1. En effet dans cette video, il est montré un homme en toxique.

      En revanche, si vous observez le travail de CVP, et le blog, vous verrez que l’association n’a en rien un discours sexiste, masculiniste, ou féministe. La violence est asexuée. La victime aussi.

  17. Ben moi je pt vous dire que la vidéo est similaire a ce que j’ai vécu pendant 13 ans marié, trois enfants divorcer depuis 14 ans privé de une de mes fille pendant 9 ans qui reste juste a un coin de rue, suite au divorce….. le cour métrage est très bien faite , le visage de Marie je l’ai eu souvent …triste juste avant qu’ont sorte, jamais de compliment sur mes belle robe , la bouffe jamais correct , malaise dans des soirée dénigrement subtile….. . le NP. est bien présent dans la vie de tout les jours …. 4 ans et demie avec un autre tipe de ce genre.. la, seule depuis 9 ans, car je veut enfin , si je rencontre un homme pouvoir vraiment aimer la vie encore comme je l’aime la, présentement seule… sans narcissisme de la part du conjoint…. sans reproche subtile …. juste être heureuse simplement sans complication. J’ai compris avec le temps que si je trouve les choses compliquer c’est que je suis pas a la bonne place le bonheur est supposer être simple.. l’amour aussi …..

    1. J’ai pris la même décision, celle de rester seule pour un bonheur simple. Lors des soirées entre amis j’étais tout simplement inexistante même vêtue de ma plus jolie robe. Aujourd’hui le fait de revêtir ma plus jolie robe me fait plaisir à moi et cela me suffit pour me sentir bien. Je n’arrive plus à m’imaginer en couple, 16 années à essuyer son mépris, son égocentrisme, son égoïsme et ses fausses gentillesses. Ca fait deux ans et demi que je l’ai quitté, six mois que nous sommes divorcés et il essaie encore de me manipuler. Ma seule protection est de ne plus avoir de contacts visuels avec lui.
      Je n’ai pas envie de refaire ma vie, non pas parce que j’en veux aux hommes de la terre entière, mais parce que je n’ai plus confiance en moi vis à vis d’eux. C’est comme si j’avais été marqué au fer rouge, la marque ne disparaîtra jamais.

    2. Bonsoir, il semblerait que je sois loin d’être un cas isolé ; après avoir vécu mon enfance auprès d’une grand-mère perverse narcissique et m’être détachée d’elle sans savoir qui elle était, simplement en fuyant le danger qu’elle représentait, l’homme (jeune homme) que j’ai rencontré et avec qui j’ai été pendant six ans l’était lui aussi. Je suis frappée de la récurrence des témoignages de personnes ayant fui une personne ainsi pour tomber entre les griffes d’une autre. Je me pose beaucoup de questions ; « ressentent » t-ils la brèche chez les personnes fragilisées par leur passé, ou bien cela vient-il de moi ? Je me demande parfois si je serai apte un jour à rencontrer une personne que j’aime qui ne me soit pas toxique et avec qui une relation sera possible. Je me demande si, en rejetant la sentimentalité et en recherchant les qualités purement intellectuelles chez un homme, je ne vais pas toujours être confrontée à cela : un homme d’une grande intelligence, qui toujours me pourrira, ou bien la solitude. J’ai peur, j’ai aussi peur d’être moi-même devenue toxique pour autrui. Je me replie, et ressens de moins en moins d’empathie. Je crois que je suis un monstre social né de la monstruosité d’autres.
      Je suis désolée de m’être ainsi épanchée, mais je me pose parfois beaucoup de questions, et je ne sais qui peut y répondre.

      1. Bonjour Lise

        J’ai un père pn et je n’ai rien fait d’autre que d’épouser un autre pn. Chaque fois qu’une personne me dit que c’est le schéma habituel, je ne peux m’empêcher de faire une grimace de dégoût. Comment ai-je pu retomber dans cet enfer. Ce n’est pas vous qui avez un problème, vous êtes juste quelqu’un de bien. Ne vous repliez pas sur vous même, au contraire. Vous devez apprendre à avoir confiance en vous. Il y a un peu plus d’un an je me suis inscrite à des cours de Wing-Tsun ( Art Martial chinois ) Le simple fait d’apprendre à me défendre physiquement m’a rendu plus forte psychologiquement. J’ai vite retrouvé de l’assurance. Même si je ne suis toujours pas prête à refaire ma vie, je me sens beaucoup plus en paix avec moi-même et c’est important. Dîtes vous que vous êtes sur le point d’écrire un nouveau roman dont le personnage principal est vous et votre reconstruction.

      2. Bonsoir Valérie, j’ai mis un temps fou à vous répondre, pourtant j’ai été très sensible à votre message. Déjà des témoignages comme le votre me rassurent, et ensuite je constate que je ne suis pas la seule à m’être mise aux sports de combat suite à cela..! Je me reconstruis lentement, dans mon coin. J’ai mis plus d’un an à accepter ce qui s’était passé, je me rends encore compte de nouvelles choses aujourd’hui, et je ne sais pas si je réussirai à être avec quelqu’un un jour. Je préfère être seule que revivre cela…
        Je vous remercie et vous souhaite d’obtenir la vie à laquelle vous aspirez.

      3. Je reste quand même passablement convaincue que la solitude – choisie, non subie – reste un très bon moyen de se sortir de ce genre de schéma : apprendre à s’auto-suffire, à être bien avec soi-même, à ne pas attendre que l’autre apporte le « morceau manquant ». Une fois qu’n se sent un être à part entière, on est nettement plus disponible pour une éventuelle une relation saine 🙂

  18. J’aurais voulu savoir si les PN en général sont « conscients » de ce qu’ils sont, est-ce que leur comportement, différent en public et en privé, est « voulu, tactique » ou est-ce qu’ils sont définitivement ce qu’ils sont : séducteurs, charmants et pervers (malgré eux ?) ? Comment ils se voient eux ? MERCI

  19. Moi aussi j’ai été victime d’un PN. J’ai pris long temps a m’en rendre compte. Ça manipulation a été tellement subtil, que la plus part du temps je versais la culpabilité sur moi, et je me disais que c’était moi qui ne s’adaptait pas a la situation, que c’était moi qui était très jalouse (alors que lui draguait tous le nanas de mon entourage), que c’était moi qui était très parano (alors qu’il me trompait avec je ne sais pas combien de femmes) Jamais il a eu un mot aimable envers moi, et j’essaies de trouver ça normal. Heureusement j’ai écouté mon intuition (sans laisser de me sentir coupable car « j’ai envahissait son intimité ») et j’ai regardé ses mails et ses MSM. J’ai appris tout la vérité (avec de photos et tout). J’ai essayé de parler avec lui, mais c’était impossible. Soi il ne voulait pas parler, soi il me faisait sentir encore plus coupable (il faut jamais parler avec ces types de gens car ils n’écoutent jamais) Il m’a fallu quand mémé un an avant de me décider de le quitter. Aujourd’hui je suis amoureuse de nouveau, et c’est quelqu’un de bien. C’est quelqu’un qui m’aime et qui me le fait voir à tout moment. Les blessures ils ne sont pas encore tous cicatrisées, mais petit a petit je prend plus de confiance en moi même. J’ai voulu partager mon expérience car j’ai lu de commentaires des personnes que disaient d’avoir perdu tout espoir envers l’amour. Je peux vous dire que c’est possible, qu’ il existe de gens bien dans cet monde. Mon expérience m’ai servi pour apprendre a valoriser de choses simples mais importantes de la vie.

  20. Bonsoir, je passe remercier l’association CVP pour son travail. Depuis deux mois que j’ai vu votre vidéo par hasard j’y reviens toujours, et pas tant sur la vidéo que ses commentaires. Celle-ci est très bien faite, et reflète bien une réalité extérieure ou « simplifiée » de cette situation. Vous avez permis de regrouper des personnes dont certaines se sentaient probablement perdues comme moi face à cela, et m’avez permis d’accepter certaines choses et de comprendre beaucoup mieux. D’être écoutée, aussi, et de ne plus être seule face à ce que j’ai vécu, la compréhension/acceptation, et la reconstruction.
    Je me trouve bête à exposer tout ceci, aussi je vous demande de me pardonner si mon propos manque de cohérence.

    1. Ne vous sentez surtout pas gênée par votre témoignage, c’est au contraire faire preuve de courage que de venir ainsi exposer aux autres son ressenti face à une situation qui bien souvent perdure à cause de cette chape de plomb qu’est le silence. En effet, je trouve que la vidéo et les témoignages ont eu cet effet libérateur sur beaucoup de monde et ont permis ainsi de faire taire quelque peu ce silence si culpabilisant qui bien souvent nous ait apparu ou apparaît encore pour certains/es comme l’unique solution…pour le moment !!
      Le premier pas vers la guérison et la reconstruction est souvent le plus difficile car il commence par le fait de se pardonner à soi-même et pour ce faire rien n’est plus important que de prendre la parole et de briser ses chaînes de silence. Parler c’est exister par vous-même, et les PN l’ont bien compris, c’est pour cela que souvent ils ne supportent que les paroles qui vont dans leur sens…. Alors maintenant parlez et vivez pour vous et si c’est avec nous, alors c’est un bon début 🙂

  21. Pourquoi on ne parle jamais des hommes qui eux aussi vivent la même chose avec des épouses ou conjointes complètement hitlérienne , des femmes narcissiques et dépressives qui peuvent transformer la vie d’un homme épanoui en homme chien ????? Faudrait arrêter de trop idéaliser les femmes à un certain moment !!! Les cas de violences psychologiques ça existe aussi bien chez les hommes que les femmes !

    1. On ne parle jamais des hommes victimes parce qu’ils sont encore plus discrets que les femmes sur ce qui leur arrive et parce que certaines organisations féministes ont acquis le monopole de la souffrance et de la victimisation. Au mépris de toutes les études récentes vous verrez tout au plus en tout petits caractères une ligne indiquant que les hommes sont parfois aussi victimes et aussitôt une commentaire qui ajoutera qu’ils sont très minoritaires. C’est le nouveau sexisme dans toute sa splendeur.

      1. Aux groupes de discussion CVP, les hommes sont de plus en plus souvent présents.
        Et de plus en plus viennent me consulter.
        Il faut les autoriser à dire. Les écouter; et faire tomber les a priori

      2. Cher monsieur,
        On ne dit pas qu’il n’y a que des femmes victimes de PN, mais je pense que les femmes parlent peut-être plus facilement de leurs difficultés que les hommes. Ceux-ci sont parfois fort pudiques quand il s’agit d’exprimer leurs émotions. Etant moi-même une femme victime d’un PN, il m’a fallu des années de lectures diverses pour savoir de quoi « souffrait » mon mari. Pendant plus de dix ans, je me suis tue tellement j’étais honteuse de ce qui m’arrivait. Après 16 ans de mariage qui ont été un enfer psychologique pour moi, je me suis décidée à demander le divorce pour sauver ma peau et celle de mon fils. Je vais mieux mais je n’arrive toujours pas à faire confiance à un homme et mon ex-mari continue ponctuellement à me harceler de différentes manières mais je n’ai plus peur. Le fait d’oser parler de ce qui nous est arrivé, qu’on soit un homme ou une femme peut nous aider à aller mieux et peut aussi aider d’autres personnes…

    2. Effectivement je sors d’une relation avec une femme qui à toutes les caractéristiques d’une perverse narcissique !!
      Et le pire c’est qu’après tout le mal qu’elle à fait, je ne peux rien faire à part oublier … C’est frustrant

  22. Les commentaires sont plus intéressants que le spot vidéo, parce que plus proches de la réalité. les PN ne sont pas des « gros lourds » qui se risquent à maltraiter leur conjoint en public de façon TROP évidente. Tout est sous contrôle avec eux : leur apparence, travaillée dans les moindres détails, leur discours, le vocabulaire, le ton, la voix, les thèmes de discussion et la pseudo-pensée…, veiller à se conformer aux attentes des gens extérieurs et à susciter l’admiration ou à défaut l’endormissement. Le ou la conjoint(e) est sous contrôle, empêchée de dire, et l’auditoire également : le PN est le seul acteur, les autres sont ses instruments. Tout se fait dans la subtilité.

  23. Je regrette cette vidéo « énormément  » sectaire.
    Même sexiste et pervers.
    Homme violent et pervers, violeur et violent.
    Pauvre femme, soyez tous avec elle et plaigner la !!!!!

    Corriger cette vidéo, les femmes narcissique sont bien présentes et sont même pire que les hommes.

    Un peut de vérité serait la bienvenue.

  24. Merci ❤ c'est très bien réalisé et joué…On se croirait chez eux…dans l'intimité souvent cachée et malsaine de gens qui souffrent… Vive les psy ^^! j'ai vécu aussi ce genre de schéma…Je suis libre aujourd'hui grâce à des gens comme vous qui m'ont ouvert les yeux…et grâce au chemin de réconciliation avec moi-même pour guérir et ne plus me placer en victime…m'aimer comme je suis ❤

  25. J’ai donné 15 ans de ma vie à un homme brillant, subtil, tellement intelligent… Ce n’était pas mon père, ni mon compagnon, c’était pire… Parce que j’aurai voulu qu’il soit tout ça… C’était mon prof, puis c’est devenu mon « patron »… Il savait tellement bien manier l’art de la manipulation que je suis carrément devenue accro. J’ai eu beaucoup de mal à décrocher… ça m’a profondément marquée, conditionnée… Tellement que je suis même tombée dans le panneau avec une autre perverse narcissique… une amie… enfin je la prenais pour mon amie… (et j’ai toujours beaucoup de sentiment à son égard). C’est un peu le problème quand ce genre de rencontre arrive très tôt dans la vie : on a une petite tendance à récidiver 😉
    Aujourd’hui ça va beaucoup mieux ! Vraiment mieux ! J’ai réussi à fermer la porte, et ça a été une vraie renaissance. Et professionnellement ça a carrément été une révélation. C’est un grand sentiment de liberté… Mais aussi un besoin de l’exprimer et de se dire… (pour définitivement tourner la page au niveau personnel). Alors je prépare, dans mon coin, un petit « truc » pour raconter tout ça… Ce sera un peu ma résilience… Je serai très heureuse de partager avec ceux et celles qui ont vécu un peu les mêmes choses, qui pourront apporter leurs touches ça et là à ma petite oeuvre (sans prétention….). Mes deux derniers coups de coeur en matière d’oeuvre artistique relatant du sujet sont « Whiplash » de Damien Chazelle et « El Clan », en ce moment au cinéma… Voilà pour le partage !

  26. Une vidéo difficile à regarder tellement elle rappelle des souvenirs.
    J’ai grandi pendant 20 ans auprès d’un père PN envers moi et envers ma mère. Ma mère ne s’en est libérée qu’au bout de 28 ans de mariage et elle n’a jamais refait sa vie. Elle tente depuis 15 ans de rééquilibrer sa vie tant bien que mal. Moi même j’ai mis plus de 15 ans à commencer à me débarrasser des idées malsaines dont il a su me convaincre (je ne vaux rien, je ne mérite rien) et avec l’aide d’un thérapeute je commence à me reconstruire. Je n’ai compris ce qu’il était vraiment qu’après avoir rencontré un ami qui venait de vivre la même chose avec son ex-femme. Avant je naviguait constamment entre l’idée qu’il était un bon père et qu’il avait forcément raison sur tout (et notamment sur son opinion de moi) et l’idée qu’il était responsable de l’état de détresse dans lequel je me trouvais (ce qui générait en moi honte et culpabilité).
    Merci pour cette vidéo, qui n’est sans doute pas parfaite. Elle ne montre sans doute que quelques facettes d’une telle personnalité. Cette forme de violence est tellement pernicieuse que je pense il est très difficile pour les gens qui n’ont jamais vécu ce genre de situation de l’intérieur de comprendre ce qui se passe vraiment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s