On le croit dou…

On le croit doux le jour. Il dort. Il est comme le vampire. Il se réveille la nuit, dans la nuit qu’il crée pour sa proie. Il a peur de la lumière, la lumière qui dévoilerait la vérité, sa vérité. Il ne se regarde pas dans le miroir, il vous voit au travers du miroir, vous êtes son reflet, vous êtes l’image qu’il souhaite être autant qu’il la déteste.
Il vient se nourrir de vous ; mais il vous tue lentement, aspirant goutte à goute vos forces vitales.