LE HARCELEMENT MORAL : LA VIOLENCE PERVERSE AU QUOTIDIEN

Le harcèlement moral, un véritable problème de société ? Marie-France Hirigoyen, psychiatre et psychanalyste, décrit, à partir de nombreux témoignages, les différents visages de cette violence perverse qui, sous de multiples formes insidieuses et par des sous-entendus perfides, réussit à dégrader l’autre et à détruire la confiance qu’il se porte sans avoir besoin d’exercer sur lui la moindre agression physique. Cette persécution psychique est une véritable manipulation morale qui n’est plus cantonnée aux relations privées. Elle est ainsi devenue, au sein de l’entreprise, une méthode banale et efficace pour faire partir ceux que l’on ne veut pas licencier, au mépris de leurs droits et de leur équilibre psychologique.

Un livre passionnant, qui a l’immense mérite de démontrer que le harcèlement moral n’est possible qu’au prix de la complicité de l’entourage de la victime. Une exhortation donc pour chacun d’entre nous à être plus courageux et à ne pas tolérer au quotidien d’être le spectateur passif d’une telle pratique. –Paul Klein

Dans son ouvrage, Marie-France Hirigoyen prend délibérément le point de vue de la victimologie pour nous parler du harcèlement moral. Elle analyse ainsi la singularité de la relation perverse dans le dessein d’informer, de mettre en garde et de donner des moyens pratiques pour aider les victimes à s’en sortir. C’est que, pour elle, le phénomène n’est pas exceptionnel. C’est une forme de violence plus répandue qu’il n’y paraît dans la vie quotidienne. Nous pouvons être tous concernés dans notre couple, notre famille ou notre travail.

De fait, à la lecture de ces pages très documentées, illustrées de nombreux exemples nous ne pouvons qu’avoir le douloureux sentiment du «déjà connu». Comme si Marie-France Hirigoyen soulevait le voile de scènes oubliées ou occultées et pourtant parfois si proches.

« Un mot qui vient bien, ça peut tuer ou humilier sans qu’on se salisse les mains. Une des grandes joies de la vie, c’est d’humilier ses semblables.  » Lapidaire, le mot de Pierre Desproges, en épigraphe du Harcèlement moral, résume parfaitement l’ambition de Marie-France Hirigoyen. L’auteur, psychiatre et psychanalyste, dévoile les mécanismes insidieux qui, de regards en sous-entendus, plongent parfois certains de nos proches dans une spirale dépressive. L’approche, nouvelle, s’appuie sur de nombreux exemples issus d’une solide expérience clinique, et se fait troublante.

Le harcèlement moral n’est pas à prendre à la légère
C’est un phénomène qui constitue une forme de violence quotidienne dans la sphère privée ou publique et peut avoir de graves conséquences psychologiques et somatiques sur la personne qui est la proie de cette forme de perversion.
Le propre du pervers est d’agir insidieusement
Il est donc nécessaire de repérer ce processus masqué afin de se libérer de l’emprise perverse et d’agir. Il faut apprendre à résister psychologiquement, à ne pas culpabiliser et à cesser de se justifier car les actes et les paroles du pervers sont un tissu de froideurs et de mensonges.
Le harcèlement moral est un véritable meurtre psychique.
La victime est acculée et prisonnière d’une lourde souffrance psychique. Elle ne peut véritablement guérir qu’en se séparant de son agresseur et en reconstruisant son identité. Pour ce, une prise en charge psychologique est souvent nécessaire afin de verbaliser la souffrance et de comprendre ce qui s’est passé pour pouvoir oublier et construire un nouvel avenir

http://www.amazon.fr/Le-Harcèlement-moral-violence-quotidien/dp/226609243X

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s